Home

La baubiologie ou biologie de la construction  vise à « bâtir et habiter sain ». Pour ce faire, l’approche de la baubiologie se base sur une étude globale des interrelations physiologiques, psychologiques et physico-techniques et l’interaction entre l’œuvre (ou aménagement) bâti, l’utilisateur (ou habitant) et son environnement.

Baubiologie est un terme d’origine allemande, inventé en 1969 en Allemagne par le professeur Anton Schneider, fondateur de l’Institut de Baubiologie et d’Écologie de Neubeuern.

-Bau- : maison, peau, chez-soi ; habitat, appartement, habitude, sécurité ; cabane, refuge, chapeau, garder ; tanière
-bio- : vie, force de vie ; lié à la nature, monde animé
-logie : création (force créatrice), énergie, matérialisation, harmonie, santé, vitalité ; univers, globalité; culture, unité (esprit-âme-corps)…

Les 25 règles de base de la baubiologie trouvent une application concrète dans la construction d’habitations, d’écoles, d’hôpitaux, de crèches…

Ces règles ont été établies il y a plus de 30 ans par l’IBN en Allemagne. En automne 2005 elles ont été actualisées pour faciliter leur compréhension et pour inclure les nouvelles connaissances, surtout au niveau des perturbations techniques qui ont augmentées en quantité depuis.

Ces 25 règles de base sont organisés dans 5 thèmes :

Matériaux de construction et isolation acoustique
1. Matériaux de construction naturels et non altérés
2. Odeurs neutres ou agréables sans émission de toxines
3. Utilisation de matériaux de construction à faible radioactivité
4. Protection contre le bruit et les vibrations en fonction de la perception humaine

Climat intérieur
5. Régulation naturelle de l’humidité ambiante par l’utilisation de matériaux compensant l’humidité
6. Peu d’humidité de construction avec diminution rapide
7. Proportion équilibrée d’isolation thermique et d’accumulation de chaleur
8. Températures superficielles et ambiantes optimales
9. Bonne qualité de l’air par un renouvellement naturel de l’air
10. Chauffage par chaleur rayonnante
11. Peu d’altération du milieu de rayonnement naturel
12. Absence de propagation de champs électromagnétiques et d’ondes radioélectriques
13. Réduction maximale de moisissures, bactéries, poussière et allergènes

Environnement, énergie et eau
14. Minimisation de la consommation d’énergie avec une large utilisation de sources d’énergie renouvelable
15. Matériaux de construction de préférence issus de la région et évitant l’exploitation inconsidérée de matières premières rares et dangereuses
16 Aucune conséquence négative sur l’environnement
17. Eau potable de la meilleure qualité possible

Décoration intérieure
18. Considération de dimensions, proportions et formes harmoniques
19. Conditions naturels de lumière, d’éclairage et de couleurs
20. Application des connaissances physiologiques et ergonomiques pour la décoration et l’aménagement intérieur

Site de construction
21. Site de construction sans aucune perturbation naturelle ni artificielle
22. Bâtiments d’habitation à l’écart de sources d’émissions nocives et bruyantes
23. Construction décentralisée et à faible densité dans une agglomération alternée par des espaces verts
24. Habitat et colonie individuels, naturels, humains et adaptés aux familles
25. Construire sans dommages sociaux consécutifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*